0
0
0
s2smodern

Notre équipe 1 Mid-Am Messieurs a rempli son contrat le week-end dernier en se maintenant en 3ème Division Nationale, mais l’exploit de la montée en 2ème Division était tout proche…

midam 2018

Equipe 1 Mid-Am Messieurs (de gauche à droite) : Nicolas Krast, Roland Burger, Sylvain Seyer, Nicolas Régnier, Guillaume Almeras, Sébastien Koebel et Alexandre Stoll

Dans une poule particulièrement relevée (la moyenne de handicap des 16 équipes engagées tournait autour de 4), nos joueurs partaient pourtant sur les chapeaux de roue lors de la première journée des strokeplay. Avec 4 cartes de +4 et une de +8, l’équipe de La Wantzenau pointait à la deuxième place au soir de la première journée ! De quoi envisager non seulement le maintien de façon sereine, mais également d’accroître ses ambitions et de rêver d’une montée en 2ème Division… Ce n’était d’ailleurs pas vraiment un rêve puisque les 7 joueurs partis affronter les 15 autres équipes sur le parcours de Nancy Pulnoy s’étaient personnellement fixés cet objectif particulier…

Si la deuxième journée était un peu plus difficile que la première (une carte à +4, deux à +5, une à +9 et une cinquième à +10), nos champions terminaient les deux tours de strokeplay au 4ème rang, avec une large avance sur le 8ème et dernier qualifié pour les match-play de la montée (30 points), mais également loin derrière l’épouvantail de cette poule, le golf d’Etiolles, qui terminait 1er en ayant joué 2,3 coups de moins que nos joueurs en moyenne sur les 10 cartes… Il faut dire qu’ils comptaient notamment dans leurs rangs un ancien professionnel de golf…

Nos 7 joueurs savaient donc ce qui leur restait à faire… Tout d’abord vaincre le 5ème de la qualification (2 foursome le matin puis 5 simples l’après-midi), puis réussir l’exploit contre Etiolles en finale…

La première rencontre le samedi contre le golf de l’Isle Adam, plus fort que notre équipe sur le papier, démarrait mal… Nous perdions en effet les deux foursome du matin (au 19ème et 2&1), et étions donc contraints de remporter 4 des 5 simples de l’après-midi… Pas une mince affaire vu que, sur le papier, un seul de nos joueurs avait un meilleur handicap que son adversaire… Mais nos joueurs, remobilisés après un déjeuner rapide au club-house, étaient convaincus que cet exploit était à portée de leurs clubs…

Guillaume ouvrait le bal et « corrigeait » son adversaire 4&3, pourtant classé 0.6 ! Mais, dans la foulée, Nicolas Régnier perdait largement 6&5 contre un joueur lui aussi très fort (handicap de 1.6). Il fallait donc gagner les 3 derniers simples… Et le suspense dura jusqu’au bout… Si Alexandre remportait son match relativement facilement (3&2), Nicolas Krast et Roland durent batailler jusqu’au 18ème trou pour l’emporter finalement avec brio sur le même score 2up ! La joie d’avoir réussi cet exploit (victoire 4 points à 3) ne faisait que renforcer le sentiment que tout était possible le lendemain contre Etiolles…

Pourtant, le dimanche, le même scénario que la veille se reproduisait… Notre équipe s’inclinait dans les deux foursome du matin (4&2 et 2&1)… Il fallait renouveler le même exploit que contre l’Isle Adam, mais cette fois contre une équipe encore plus forte ! Et la défaite rapide de Nicolas Régnier (6&5) ne prêtait pas à l’optimisme… Pourtant, Guillaume avait démarré sa partie en trombe (4up après 7 trous), Nicolas Krast menait de son côté, tandis que Roland et Alexandre « pulvérisaient » leurs adversaires (5&4 et 4&3 respectivement)… La tête du coach d’Etiolles venait de prendre une couleur légèrement verte… Mais l’atteinte du Graal ne serait malheureusement pas pour cette fois… L’adversaire de Guillaume sortait le grand jeu et justifiait pleinement son handicap de -0.4 en « empilant » 6 birdies sur les 8 trous suivants ! Guillaume résistait au mieux mais devait finalement déposer les armes en s’inclinant 2 down. La rencontre était alors terminée et les deux capitaines décidaient de partager la dernière rencontre en cours. Etiolles s’imposait donc 4,5 points à 2,5 et montait en 2ème Division ! Si la déception était forte pour nos joueurs, la satisfaction d’un championnat particulièrement réussi parvenait quand même à prendre le dessus ! Tout comme l’envie et l’ambition qu’Alexandre résumait parfaitement dans un laconique « L’an prochain, c’est pour nous ! »

Un grand bravo les gars pour votre performance et, en effet, à l’année prochaine pour de plus grandes ambitions !

midam2 2018

Equipe 2 Mid-Am Messieurs (de gauche à droite) : Benoît Bréchon, Pierre Ménager, Frank Rotter et Karim Hamida

 

De son côté, l’équipe 2 Mid-Am Messieurs, qui participait au Championnat de France des Equipes 2 au golf de Montgriffon dans la région parisienne, partait avec l’objectif de terminer dans les 16 premières équipes sur les 24 engagées après les deux tours de strokeplay, afin de pouvoir disputer au moins un tour de match-play (les 16 premières équipes jouaient dans un tableau jusqu’à la finale).

Nous savions que cet objectif était ambitieux compte tenu du champ de joueurs (moyenne de handicap autour de 6) et des équipes présentes (certains clubs parmi les plus prestigieux de France), mais nous étions motivés comme jamais pour donner le meilleur de nous-mêmes… Toutefois, nous avions été prévenus que ce parcours était particulièrement exigeant, et notamment le final avec les trous 15 à 17 où tout pouvait basculer… A ce titre, l’histoire montrerait plus tard qu’il fallait une moyenne de 87 (+15) sur les 6 cartes enregistrées pour être dans les 16 premières équipes… Oui, un parcours monstrueux…

La première journée de strokeplay démarrait plutôt bien puisque Karim ramenait une carte de 86 et Frank une carte de 89. Nous étions dans les temps de passage… Benoît, après un départ difficile (+12 à l’aller), se reprenait bien et jouait +2 sur les 6 premiers trous du retour avant de se présenter au départ du 16, un petit par 3 que d’aucuns appelleraient un « trou non golfique »… Hors limite devant et à gauche du green, arbres à droite du green, et un vent ce jour-là de 50km/h droite gauche… Une absurdité ! Et le vent allait faire son œuvre… Une balle parfaite à droite du green, finalement embarquée par le vent et terminant sa course dans le hors-limite de gauche… Puis une deuxième… Puis une troisième… Et ça continuait… Au final, un 14 sur ce par 3 qui « tuait » la carte pour l’équipe !

Mais il restait encore Pierre qui était plutôt bien dans la balle en arrivant +6 au départ du 15. Un mauvais choix de club au départ du 15 et un vilain triple bogey ! Mais à +9, tout était encore parfaitement jouable… Seulement, le 16 allait être fatal… La même mésaventure que Benoît, en pire, pour un 16 au final sur ce par 3 ! Irréel !... Il fallait pourtant tenir la carte pour espérer jouer quelque chose le lendemain… Un double bogey au 17 puis un par au 18 pour une carte de 96 ne laissaient toutefois qu’un très faible espoir… 21ème le premier jour, mais à « seulement » 10 coups du 16ème… Un triple bogey au 16 aurait suffi…

Le lendemain matin, nous étions pourtant sûrs que nous avions encore une chance… Karim (88) et Frank (89) assuraient le deuxième jour, mais nous savions que ce n’était pas suffisant. Pierre était comme la veille à +6 au départ du 15 mais, même s’il conjurait le sort au 16 (double bogey avec encore une balle hors-limite…), les trois autres trous de la fin de parcours ramenaient chacun un double-bogey pour une carte de 86. Benoît, lui aussi, se vengeait du 16 (bogey) et faisait un super retour (+7) mais l’aller avait été trop moyen pour espérer mieux…

Notre équipe terminait finalement 19ème, ce qui n’était pas si mal compte tenu du champ de joueurs. Une super expérience en tout cas sur un tel parcours qui nous servira sans aucun doute pour l’année prochaine !

 

midfem 2018

Equipe Mid-Am Dames (de gauche à droite) : Olga Kostenko, Nathalie Deschinkel, Isabelle Nelson, Anne Roehlly et Freddy Frank (capitaine)

Après la montée en 2ème Division Nationale l’année dernière, il était clair que le challenge serait de taille pour se maintenir cette année sur le beau parcours d’Ozoir-la-Ferrière, surtout compte tenu du champ de joueuses (handicap moyen de 7). Mais nos quatre représentantes, qui s’étaient entraînées assidument, partaient avec plein d’espoir !

La première journée allait s’avérer difficile et La Wantzenau pointait en 16ème position… Mais il en fallait plus pour décourager nos joueuses qui comptaient bien améliorer leurs cartes le lendemain pour accrocher une 15ème voire une 14ème place qui leur offrirait un match de barrage a priori plus facile… Et elles y parvinrent en améliorant de 11 coups les 3 meilleures cartes de la veille et en terminant 15ème de la deuxième journée ! Mais cela ne suffisait pas pour combler le retard pris la veille et elles terminaient finalement à 1 petit coup de la 15ème équipe…

Le lendemain, jour des barrages, elles donnèrent tout ce qu’elles pouvaient contre la très forte équipe de Saint-Germain-lès-Corbeil (handicap moyen de 7.3), mais l’écart était trop grand et nos joueuses devaient finalement s’incliner 2,5 points à 0,5.

Un grand bravo à vous Mesdames pour y avoir cru et vous être battues jusqu’au bout !